vendredi 17 octobre 2008

Corneille, te quiero mucho (l)

Pas que je veuille faire tourner ma vie autour des mecs, ni passer pour une nana total en manque mais je ne peux pas empêcher la vie de me faire de beaux cadeaux parfois ! Et d'ailleurs on peut même dire que j'ai eu un double cadeau ! 20H RDV au théâtre de la Criée avec des copines pour voir Nicomède, pièce de Corneille dont je m'avais jamais entendu parler ...
En retard comme d'habitude, l'hôtesse me fait patienter, je pesterais bien contre elle mais elle n'y peut rien s'il faut attendre la fin du 1ere acte pour pouvoir entrer ... au bout de 3 minutes à m'impatienter, maudire l'heure de pointe de 19H30 (que je n'explique toujours pas) je fais mon entrée discrétos dans le théâtre (je précise que le sol était en bois et mes talons aussi, jvous laisse imaginer que ma définition de discrétos n'est pas la même que pour l'hôtesse), je rejoins mes copines, m'installe, regarde un peu ce qu'il se passe et là, mon regard se bloque, je comprends directement que ce jeune homme au regard ténébreux tout vêtu de noir est Nicomède, mais quel beauté !
L'idée d'avoir à passer 2H15 à regarder la pièce ne me dérange plus du tout, je ne pense même pas à regarder l'heure tellement je suis absorbée et là alors que je me noies dans les paroles de mon brun à la diction parfaite, son frère fait son entrée et là, c'est la coup de grâce ! l'hallu totale ! J'ai de quoi mater sans avoir peur d'être prise en flag pendant 2H15 !
Bref, pour ne pas passer pour une célibataire grave en manque, je dirai que voui j'ai bien apprécié ces jeunes comédiens, mais le summum a été atteint au moment où les alexandrins de ce cher corneille se mélangeaient un peu dans ma tête mais que grâce au jeu exceptionnel de ces acteurs (et de toute la troupe d'ailleurs) l'histoire me semblait d'une fluidité parfaite !

Enfin, quand je le dis qu'il faut peu de choses pour égayer une journée un peu morose !

Enfin, trève de plaisanterie, je vous encourage vivement à aller voir cette pièce alliant Corneille, modernisme et touche comiques subtiles et bien placées ! Les comédiens et comédiennes vous portent tout au long du spectacle, pas d'ennui possible, les dames imposent leur classe et les messieurs leur prestance ! En fait, j'ai presque envie de dire que même si on y va pour voir du Corneille, on y revient pour s'en prendre plein la vue. Tout d'abord pour la mise en scène mais surtout pour ces acteurs...enfin à vous de voir !

Pour plus de renseignements : http://compagniepandora.blogspirit.com/

1 commentaire:

Ta-copine-qui-te-veut-en-nano. a dit…

Je vois que je ne fus pas la seule charmée par le sex appeal de notre cher Nicomède ! Par sa voix grave et sa gestualité comme résister à un homme viril comme lui ? J'osais espérer pendant la pièce que cet Adam sorti tout droit de l'Eden vienne s'asseoir près de nous..N'oublions surtout pas Cruella d'Enfer ! Et ses belles chaussures de Zara ! J'ai beau eu chercher, le lendemain, les chaussures sur St fé, je fus déçue de n'en retrouver aucun modèle.
Pour moi, le charme de la pièce Nicomède se revèle par sa mise en scène, toute notre attention était porté au centre, et que dire du jeu d'acteur à la fois moderne et théâtrale ?
Quel dommage que la Criée ferme ses portes pour l'année...
A quand notre prochain Sex Appeal à la grande cape et à la voix grave ?
Peu importe, j'espère encore pouvoir des moments comme cela.